Stop à la malhonnêteté, à l’usurpation et aux mensonges

Communiqué de presse du 4 mars 2020

La responsable du Mouvement Ecologiste Indépendant a été stupéfaite d’apprendre que le candidat d’En Marche, Jean-Michel SCHMITT a usurpé le logo de son parti politique sans aucun accord pour la campagne municipale.

Le Mouvement Ecologiste Indépendant a confirmé son plein soutien à Laurent JEANNE compte tenu de son programme écologique et de son approche pour la cause animale. Le Mouvement Ecologiste Indépendant a demandé au candidat d’En Marche de retirer son logo de toutes ses publications. Nous nous réservons donc la possibilité de saisir la justice si ce candidat continue un usage malhonnête des logos des partis qui nous soutiennent y compris les partis de la majorité présidentielle.

Par ailleurs, nous avons pris attache auprès de notre avocat pour entamer les procédures judiciaires à la suite des commentaires diffamatoires liés à la diffusion d’une vidéo du conseil municipal tronquée par Jean-Michel SCHMITT visant à changer les propos de l’élu du Rassemblement National afin de nuire à Laurent JEANNE. Couper une vidéo pour changer le sens des propos est une manipulation relevant de la malhonnêteté et au titre de la loi en vigueur tombe sous le coup de loi sur les « fakenews » adopté par le gouvernement.

Concernant Jean-Michel SCHMITT et le Front National, Franck BARON – Conseiller Municipal tient à préciser « J’étais candidat suppléant lors des élections départementales de 2011 sur le canton de Champigny Est, alors qu’une conseillère municipale du groupe UMP de Jean-Michel SCHMITT avait déclaré à France 3 être favorable à un vote en faveur du Front National, j’ai demandé au président de groupe Jean-Michel SCHMITT de condamner les propos de sa collègue, il a refusé de le faire et a de fait cautionné cette position en faveur du Front National ».

Cette vidéo et ces informations relayées par plusieurs élus communistes de l’équipe actuelle dont Madame ZELIOLI ou Monsieur BLIMI relèvent de propos visant à salir à des fins électorales et feront l’objet de procédures judiciaires. Ceci démontre l’entente actuelle entre M. SCHMITT et les communistes au détriment de Laurent JEANNE.

Si notre liste fait la différence entre l’esprit de bienveillance portée par En Marche et les agissements malhonnêtes de son candidat aux abois et au plus mal dans les sondages, nous demandons aux députés d’En Marche et de la Majorité présidentielle du Val de Marne de condamner ce type de pratique.

Après les attaques portées contre mes enfants, les pressions exercées contre plusieurs colistiers du fait de leur implantation dans la ville, les insultes homophobes à l’encontre d’un de mes colistiers, les déclarations écrites du type « Champigny est communiste et doit le rester, si ce n’est pas votre avis : DEMENAGEZ », il n’est pas acceptable que certains candidats à cette élection répandent de fausses rumeurs et agissent de la sorte.

Notre équipe propose une approche projet contre projet pour notre ville et souhaite que dans la sérénité les campinois choisissent leur avenir de façon démocratique.

Laurent JEANNE

Candidat aux élections municipales

Conseiller Régional d’Ile de France

Conseiller Municipal et Territorial de Champigny-sur-Marne